On nous parle Jackson, on nous parle Pol…

On nous parle Jackson, on nous parle Polanski, mais je crois que Microsoft ne se prive pas de son côté pour pervertir les plus jeunes